2010*50Years of Traineeships at the European Commission*

2010*50Years of Traineeships at the European Commission*
*Creation since 2006. From Paris, France. Fondatrice du "HUB EUROPEAN UNION", Morgane BRAVO* "United in diversity", that's the motto of the EU! *Mieux informer les citoyens UE! « So that Europe, as a global player, is not far from Europeans » * *Ancienne stagiaire (Blue Book) de la Commission Européenne, au Secrétariat Général. Bruxelles. * President & Founder HUB « DIGITAL DIPLOMACY» «DIPLOMATIE NUMERIQUE ». *‪Fondatrice HUB 
‪« DIGITAL DIPLOMACY» : « POLITIQUE & SOCIAL NETWORKING ». *Fondatrice HUB « ECOLOGIE &INNOVATION : DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIE SIÈCLE!»* Présidente et Fondatrice du «Think Tank» Europe-Mexique.

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*
Link

Saturday, December 16, 2017

*Joyeux Noël numérique*

Pendant la période de Noël, de plus en plus de citoyens se tournent vers les produits numériques. C'est une nouvelle réalité qui doit être réglementée afin d'améliorer la protection des citoyens. Des produits défectueux, du géoblocage injustifié, des livraisons transfrontalières au streaming en ligne et à la fin de l'itinérance, le Parlement européen se penche sur ces questions.



"L'esprit de Noël s'est littéralement installé dans les rues des villes. Très bientôt, les cadeaux vont commencer à apparaître sous les sapins de Noël partout en Europe. Mais de plus en plus de cadeaux sont achetés en ligne, une tendance sur laquelle le Parlement européen a porté son attention. Le Parlement souhaite améliorer la protection des consommateurs lorsqu'ils font des achats en ligne, que ce soit de la musique, des films, des applications, des jeux ou des logiciels. Si le produit ne correspond pas à sa description ou n'est pas ce qu'il devrait être, les acheteurs devraient pouvoir être en mesure d'annuler un contrat ou de demander un remboursement. Dès Noël 2018, les consommateurs auront également accès à une plus grande gamme de produits, grâce à la fin du géoblocage. Les consommateurs ne seront plus bloqués ou traités différemment des locaux, pour des réservations d'hôtels, des locations de voitures ou des achats sur des sites Internet d'autres pays de l'UE. Un autre objectif consiste à améliorer la qualité et le coût des livraisons entre les pays de l'UE. Mais le Parlement européen souhaite également que vous puissiez vous divertir. De plus en plus de jeunes Européens regardent la télévision et écoutent la radio en ligne. Une nouvelle règlementation devrait permettre aux citoyens européens d'accéder au contenu de leur abonnement télévisuel ou cinématographique en ligne dans l'UE à partir de mars 2018. Les abonnements aux plate-formes de streaming ne seront plus bloqués une fois que vous aurez passé la frontière. C'est aussi pourquoi les frais d'itinérance ont été abolis. Désormais, vous pouvez envoyer des SMS, appeler et utiliser Internet dans un autre pays de l'UE pour le même prix que vous le feriez chez vous.  Une nouvelle étape pour aider les citoyens européens à se sentir chez eux, où qu'ils soient dans l'Union européenne."
PE


Morgane BRAVO, 
*Ancienne stagiaire (Blue Book) de la Commission Européenne, au Secrétariat Général*
Fondatrice du HUB (2006)
UNION EUROPÉENNE, EUROPEAN UNION, UNION EUROPEA.
🇪🇺CANDIDAT PRIX EUROPCOM 2017: 
"THE HUB EUROPEAN UNION"🇫🇷

Présidente et Fondatrice du «Think Tank» Europe-Mexique.
‪    headquarters in Paris, France
President & Founder 
‪HUB « DIGITAL DIPLOMACY» «DIPLOMATIE NUMERIQUE ».
‪Fondatrice  
HUB ‪« DIGITAL DIPLOMACY» : « POLITIQUE & SOCIAL NETWORKING  ».
Fondatrice
HUB « ECOLOGIE &INNOVATION : DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIE SIÈCLE!» 

‪*Twitter :
@MorganeBravo @DiploDigital, @EcologieI, @EuropeMex, @MBDiplo.

*Report :Conseil Européen déc 2017*

Les dirigeants de l'UE ont évoqué la défense, la migration et les questions sociales ainsi que l'avenir de l'UEM et adopté des orientations sur la 2e phase des négociations avec le Royaume-Uni​.
"Le président de la Commission européenne, M. Jean-Claude Juncker, a participé hier et aujourd'hui au Conseil européen, étape importante sur la feuille de route pour une Union plus unie, plus forte et plus démocratique présentée par le président au Parlement européen dans son discours sur l'état de l'Union, le 13 septembre 2017.
Le Conseil européen de décembre a donné le ton pour l'année à venir, en concrétisant les initiatives lancées dans le cadre de l'agenda positif de l'UE, en montrant la voie à suivre dans les questions de migration, en approfondissant l'Union économique et monétaire, en achevant l'Union bancaire et en passant à la deuxième phase des négociations avec le Royaume-Uni.
Le Conseil européen a démarré avec le lancement historique de la coopération structurée permanente dans le domaine de la défense. Les dirigeants ont préconisé la poursuite des travaux sur le Fonds européen de la défense et ont été rejoints par le secrétaire général de l'OTAN pour discuter d'un renforcement du partenariat stratégique. La coopération structurée permanente (CSP) permettra à un groupe de 25 pays d'avancer ensemble et de développer des capacités de défense en vue d'opérations militaires de l'UE. Les dirigeants ont également réaffirmé leur volonté de voir le Fonds européen de défense cofinancer certains des projets au titre de la CSP et permettre l'organisation commune de procédures de passation de marchés ou d'activités de recherche.
Prenant appui sur le fructueux sommet social de Göteborg, les dirigeants de l'UE ont souligné l'importance de la dimension sociale, éducative et culturelle de l'Europe pour le rapprochement des Européens et la construction de notre avenir commun.
Un débat sur la voie à suivre dans la politique migratoire a également eu lieu, dans le cadre du programme des dirigeants. Il s'inscrivait dans la feuille de route présentée par la Commission la semaine dernière, qui plante les jalons d'un accord global sur une politique migratoire durable d’ici juin 2018.
Les 27 dirigeants de l'UE ont participé au tout premier sommet de la zone euro en configuration ouverte, où ils ont eu une première discussion sur les propositions de la Commission en vue d'approfondir l'Union économique et monétaire et la rendre plus unie, plus efficace et plus démocratique.
Se fondant sur l'appréciation positive de la Commission, les dirigeants ont décidé que des progrès suffisants avaient été accomplis durant la première phase des négociations avec le Royaume-Uni au titre de l'article 50, permettant ainsi aux négociations d'entrer dans la deuxième phase.
Durant la conférence de presse, le président Juncker s'est dit satisfait des résultats concrets du Conseil européen, à savoir l'engagement de présenter, avant mars 2018, une proposition concernant la création d'une Autorité du marché européen du travail et la mise en place de la coopération structurée permanente. S'agissant de la migration, le président Juncker a déclaré que la relocalisation est un succès puisque 93 % des réfugiés éligibles ont déjà été relocalisés. Il a dit : «[…] nous ferons de notre mieux pour mettre tous les 28 États membres en situation d'agir ensemble. Car ici aussi, l'unité doit être – je ne peux pas dire préservée, puisqu'elle n'a pas été préservée – rétablie.» Le président Juncker a ajouté qu'il y avait eu une première discussion constructive sur l'approfondissement de l'Union économique et monétaire, en soulignant que le sommet de la zone euro en mars préparerait les décisions à prendre en juin." 

Donald Tusk wraps up December European Council.


Donald Tusk wraps up the December 2017 European Council. The President of the European Council comments on the discussion on migration, the Euro area reform and the latest progress in Brexit talks, which open the second phase of negotiations.

Declaration on the EU's legislative priorities for 2018-19.

Declaration with @Europarl_EN and  @EUCouncil setting out 31 proposals and 7 legislative priority areas for 2018-19. 

"Each year, the Council, the Parliament and the Commission discuss the EU's legislative priorities and agree together on their top priorities for the upcoming year, which are set out in an annual Joint Declaration. This allows them to work more closely together to tackle the big challenges that lie ahead. The first Joint Declaration was signed in December 2016.
With around 18 months until the next European elections, a central democratic moment for voters to assess the effectiveness of the Union, the Joint Declaration is the time to show that Europe can deliver for its citizens when and where it matters.
Convinced that the European Union is the best instrument to achieve our objectives, the three Institutions agreed to continue working together to make our Union stronger, more united and more democratic in the years ahead.
The three institutions agree to deliver a positive agenda for a more inclusive and more united EU and a forward looking new financial framework for the years after 2020, supporting the objectives of the Union and ensuring the right balance between EU policies in the interest of citizens.
The Joint Declaration sets out seven priority areas:
  1. Better protecting the security of our citizens;
  2. Reforming and developing our migration policy in a spirit of responsibility and solidarity;
  3. Giving a new boost to jobs, growth and investment;
  4. Addressing the social dimension of the European Union;
  5. Delivering on our commitment to implement a connected Digital Single Market;
  6. Delivering on our objective of an ambitious Energy Union and a forward looking climate change policy; and
  7. Further developing the democratic legitimacy at EU level."               
"In March, we will put forward a proposal on European Labour Market Authority."  @JunckerEU

Conférence de presse de Macron et Merkel au Conseil européen à Bruxelles.

"Plus forts ensemble. Fier du lancement de la coopération structurée permanente pour la défense européenne, pour une Europe qui protège" @EmmanuelMacron, Président 🇫🇷.

A SUIVRE...2018!


Morgane BRAVO, 
Candidate à la Candidature : "Elections Européennes 2019".
*Ancienne stagiaire (Blue Book) de la Commission Européenne, au Secrétariat Général*
Fondatrice du HUB (2006)
UNION EUROPÉENNE, EUROPEAN UNION, UNION EUROPEA.
🇪🇺CANDIDAT PRIX EUROPCOM 2017: 
"THE HUB EUROPEAN UNION"🇫🇷

Présidente et Fondatrice du «Think Tank» Europe-Mexique.
‪    headquarters in Paris, France
President & Founder 
‪HUB « DIGITAL DIPLOMACY» «DIPLOMATIE NUMERIQUE ».
‪Fondatrice  
HUB ‪« DIGITAL DIPLOMACY» : « POLITIQUE & SOCIAL NETWORKING  ».
Fondatrice
HUB « ECOLOGIE &INNOVATION : DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIE SIÈCLE!» 

‪*Twitter :
@MorganeBravo @DiploDigital, @EcologieI, @EuropeMex, @MBDiplo.

Friday, December 15, 2017

🇪🇺Discours d''Emmanuel Macron🇫🇷sur l'UE.


Discours d’Emmanuel Macron 
à l'Université de la Sorbonne, Paris, France.
Le 26 Septembre 2017.

Le président de la République 🇫🇷 Emmanuel Macron, a exposé à la Sorbonne, une série de propositions et une méthode pour élaborer une feuille de route sur dix ans pour l’Union européenne.

Téléchargez la synthèse des propositions 👉
http://www.elysee.fr/declarations/article/initiative-pour-l-europe-discours-d-emmanuel-macron-pour-une-europe-souveraine-unie-democratique/



A SUIVRE...!

Morgane BRAVO, 
Candidate à la Candidature : "Elections Européennes 2019".
*Ancienne stagiaire (Blue Book) de la Commission Européenne, au Secrétariat Général*
Fondatrice du HUB (2006)
UNION EUROPÉENNE, EUROPEAN UNION, UNION EUROPEA.
🇪🇺CANDIDAT PRIX EUROPCOM 2017: 
"THE HUB EUROPEAN UNION"🇫🇷

Présidente et Fondatrice du «Think Tank» Europe-Mexique.
‪    headquarters in Paris, France
President & Founder 
‪HUB « DIGITAL DIPLOMACY» «DIPLOMATIE NUMERIQUE ».
‪Fondatrice  
HUB ‪« DIGITAL DIPLOMACY» : « POLITIQUE & SOCIAL NETWORKING  ».
Fondatrice
HUB « ECOLOGIE &INNOVATION : DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIE SIÈCLE!» 

‪*Twitter :
@MorganeBravo @DiploDigital, @EcologieI, @EuropeMex, @MBDiplo.

Thursday, December 14, 2017

L'opposition du Venezuela: lauréate PrixSakharov2017


Le prix Sakharov 2017 pour la liberté de pensée a été décerné à l'ensemble des prisonniers politiques du Venezuela et à l'opposition démocratique du pays, représentée par le président de son Assemblée nationale, Julio Borges. 

« Ce prix est une reconnaissance pour tous les Vénézuéliens », a déclaré Julio Borges lors de la remise du prix à Strasbourg. Le prix Sakharov pour la liberté de pensée, ainsi nommé en l'honneur du scientifique et dissident politique soviétique Andreï Sakharov, est décerné chaque année par le Parlement européen.


"Il s'agit de la reconnaissance de la mère qui se prive de nourriture pour sauver ses enfants ; de l'enfant qui fouille dans les ordures pour tenter d'assouvir sa faim. Julio Borges est le président de l'Assemblée nationale d'opposition du Venezuela, qui a été dépouillée de ses pouvoirs. Le prix Sakharov 2017 pour la liberté de pensée a été décerné à l'opposition démocratique du Venezuela, qui comprend l'assemblée nationale du pays et tous les prisonniers politiques. Antonio Ledezma, maire de Caracas, était l'un d'entre eux. Il s'est exilé en Espagne. Nous demandons à l'Europe de rester ferme afin d'obtenir la libération de 300 prisonniers et de 30 millions de Vénézuéliens. Le pays est confronté à une crise économique et politiquedepuis que Nicolás Maduro est devenu président du Venezuela en 2014 suite à la mort d'Hugo Chavez. Pendant quatre mois, une vague de manifestations à son encontre a secoué le pays et entraîné la mort de plus de 120 personnes. Victimes d'une énorme inflation, les Vénézuéliens ne peuvent plus se payer les produits et services de première nécessité comme la nourriture et les soins médicaux. Des parents et représentants de prisonniers politiques étaient présents à la cérémonie,tandis que le Parlement européen a rendu hommage à l'opposition démocratique vénézuélienne dans son ensemble. La situation des droits de l'homme se dégrade de jour en jour dans ce pays. Nous souhaitons qu'il retrouve la démocratie, la dignité et la liberté."
PE




Morgane BRAVO, 
*Ancienne stagiaire (Blue Book) de la Commission Européenne, au Secrétariat Général*
Fondatrice du HUB (2006)
UNION EUROPÉENNE, EUROPEAN UNION, UNION EUROPEA.
🇪🇺CANDIDAT PRIX EUROPCOM 2017: 
"THE HUB EUROPEAN UNION"🇫🇷

Présidente et Fondatrice du «Think Tank» Europe-Mexique.
‪    headquarters in Paris, France
President & Founder 
‪HUB « DIGITAL DIPLOMACY» «DIPLOMATIE NUMERIQUE ».
‪Fondatrice  
HUB ‪« DIGITAL DIPLOMACY» : « POLITIQUE & SOCIAL NETWORKING  ».
Fondatrice
HUB « ECOLOGIE &INNOVATION : DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIE SIÈCLE!» 

‪*Twitter :

@MorganeBravo @DiploDigital, @EcologieI, @EuropeMex, @MBDiplo.

Tuesday, November 28, 2017

*Les Républicains :veulent garder un scrutin régionalisé*

Elections Européennes
Les Républicains veulent garder un scrutin régionalisé.

"Seul parti opposé au retour des listes nationales pour les Européennes de 2019, Les Républicains proposent mardi de calquer les eurocirconscriptions sur les treize régions françaises actuelles.
Les députés LR ont déposé une proposition de loi visant à conserver, pour les élections européennes, un mode de scrutin régionalisé mais en établissant « 13 circonscriptions »« adaptées » aux 13 régions françaises, pour un meilleur « ancrage » territorial des élus.
Selon ce texte, la Corse serait rattachée à la circonscription Provence-Alpes-Côte D’Azur. Les territoires d’Outre-mer formeraient l’une des 13 circonscriptions.

Les Républicains contre des listes nationales

Emmanuel Macron a consulté la semaine dernière les dirigeants des principaux partis politiques sur le bien-fondé de revenir à une circonscription nationale à la place des huit circonscriptions en vigueur depuis les Européennes de 2004. Les représentants des partis avaient presque tous plaidé pour un retour à des listes nationales. Seuls Les Républicains s’étaient dits contre. Le Premier ministre doit à son tour les recevoir mercredi et jeudi.
« Notre proposition, c’est de conserver dans son principe (le) mode de scrutin, à la fois proportionnel et régionalisé, mais en adaptant le périmètre des régions à la nouvelle carte des régions, telle qu’elle a été définie en 2015 », a déclaré Guillaume Larrivé, député et porte-parole de LR, lors d’un point de presse.
« Parce que nous sommes patriotes, nous sommes européens, et nous voulons que la France demain soit mieux entendue en Europe grâce à des députés ancrés dans les régions de France », a-t-il déclaré.

Garder la territorialisation du scrutin

Ce découpage doit aussi permettre d’assurer « une bonne représentation de la diversité géographique de la France », et de rendre les circonscriptions « plus lisibles » pour les Français, a-t-il expliqué.
« Toute remise en cause de la territorialisation du scrutin […] n’aboutirait qu’à éloigner les députés européens des réalités locales », a-t-il dit. « La très grande majorité des pays européens les plus peuplés ont fait le choix, à l’exception de l’Espagne, d’un mode de scrutin régionalisé », a-t-il affirmé.
La France dispose de 74 députés au Parlement européen. La proposition de loi ne fixe pas le nombre de représentants par circonscription, celui-ci étant défini par décret. « Il y a aujourd’hui des négociations au plan européen pour savoir comment seront répartis les 73 sièges actuellement dévolus au Royaume-Uni », a aussi dit M. Larrivé.
« Revenir au mode de scrutin […] en vigueur en 1999 (une circonscription nationale unique, N.D.L.R.), serait une marche en arrière, un rétropédalage », a dit la députée Constance Le Grip, ancienne députée européenne. Selon elle, des responsables du Mouvement Européen - France ont adopté les mêmes positions dans une tribune publiée la semaine dernière chez notre partenaire Euractiv." 
ENTRETIEN ACCOYER-MACRON SUR L'EUROPE À L'ELYSÉE
LES RÉPUBLICAINS DÉFAVORABLES À UN CHANGEMENT DU MODE DE SCRUTIN POUR LES ÉLECTIONS EUROPÉENNES DE 2019.
"Bernard ACCOYER, Secrétaire général des Républicains, a été invité ce 20 novembre par le Président de la République pour échanger sur plusieurs points dont une réforme du mode de scrutin pour l'élection des députés au Parlement européen et l'organisation de « conventions démocratiques » autour de l'avenir de l'Union européenne.
Accompagné de Franck PROUST, président de la délégation des députés français au groupe PPE du Parlement européen, Bernard ACCOYER a présenté la position des Républicains sur ces différentes questions.
Les Républicains sont favorables au maintien du mode de scrutin actuel pour l'élection des députés français au Parlement européen, tout en prévoyant un redécoupage et un rééquilibrage des grandes circonscriptions régionales pour tenir compte des conséquences de la nouvelle délimitation des régions issue de la loi du 16 janvier 2015.
Ce mode de scrutin permet de garantir la proximité et le lien entre les territoires, les parlementaires européens et l'Union européenne, ainsi que l'élection au Parlement de Bruxelles et de Strasbourg de représentants français spécialisés sur les problématiques concernant directement les spécificités géographiques, économiques, et sociales des territoires régionaux. En outre, il permet de tenir compte du fait que ce sont les régions qui ont autorité, depuis 2014, sur la répartition des fonds européens
A l'instar de la plupart des autres partis membres du Parti Populaire Européen, Les Républicains sont défavorables à l'idée d'une liste transnationale pour l'élection au Parlement européen, mode d'élection qui ne pourrait se justifier que dans la cadre d'une organisation fédérale de l'Union européenne et qui serait une source d'éloignement entre les citoyens et leurs représentants.
Pour les « conventions démocratiques », les Républicains sont favorables à l'organisation de tout débat sur l'Union européenne. Ils souhaitent que les « questions communes » soumises à ces débats locaux ou nationaux soient préparées en lien avec les Commissions des Affaires européennes de l'Assemblée nationale et du Sénat et avec les députés français élus au Parlement européen.
Bernard ACCOYER
Secrétaire général des Républicains"


A SUIVRE...!


Morgane BRAVO, 
*Ancienne stagiaire (Blue Book) de la Commission Européenne, au Secrétariat Général*
Fondatrice du HUB (2006)
UNION EUROPÉENNE, EUROPEAN UNION, UNION EUROPEA.
🇪🇺CANDIDAT PRIX EUROPCOM 2017: 
"THE HUB EUROPEAN UNION"🇫🇷

Présidente et Fondatrice du «Think Tank» Europe-Mexique.
‪    headquarters in Paris, France
President & Founder 
‪HUB « DIGITAL DIPLOMACY» «DIPLOMATIE NUMERIQUE ».
‪Fondatrice  
HUB ‪« DIGITAL DIPLOMACY» : « POLITIQUE & SOCIAL NETWORKING  ».
Fondatrice
HUB « ECOLOGIE &INNOVATION : DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIE SIÈCLE!» 

‪*Twitter :
@MorganeBravo @DiploDigital, @EcologieI, @EuropeMex, @MBDiplo.

Friday, November 24, 2017

🇪🇺 Mouvement Européen 🇫🇷: appelle à la création d'eurocirconscriptions...

Le Mouvement Européen 🇫🇷
appelle à la création d'eurocirconscriptions à dimension régionale et d'une circonscription transnationale pour les élections européennes de 2019 !
Réunis à La Rochelle le dimanche 19 novembre, les membres de l’Assemblée générale du Mouvement Européen – France ont adopté une déclaration commune sur la démocratisation de l’UE.
L’élection présidentielle du printemps 2017 a délivré un message clair : la grande majorité de nos compatriotes souhaite que la France continue à appartenir à l’Union européenne (UE), et leur priorité est de peser sur l’évolution de la construction européenne et les décisions prises en notre nom.


Quelques avancées démocratiques ont contribué à renforcer l’influence citoyenne sur le fonctionnement et les politiques de l’UE : parmi elles, l’élection des parlementaires européens au suffrage universel direct et le renforcement continu de leurs pouvoirs, y compris au moment de la désignation du Président de la Commission européenne. Mais il faut aller beaucoup plus loin, au moment où la cohésion et le futur de l’UE suscitent un vif débat, pour démocratiser la vie politique européenne.
Allons plus loin, d’abord, en réformant les modes de scrutin pour les élections européennes. La création de 13 nouvelles régions en France métropolitaine offre une occasion historique d’adopter des euro-circonscriptions plus proches du terrain et qui aient du sens aux yeux des électeurs. Utilisons-les pour les élections du printemps 2019, en associant si besoin les nouvelles régions les moins peuplées à leurs voisines afin d’éviter des déséquilibres démographiques trop marqués. Attention à la marche arrière qui consisterait à revenir à une seule circonscription nationale, sur la base d’un scrutin dont les élus seraient choisis par les états-majors des partis sans avoir aucun ancrage territorial !
Puisque nos amis britanniques ont choisi de nous quitter, utilisons aussi leurs 73 sièges de députés pour expérimenter des listes transnationales dès 2019, afin de renforcer la dimension européenne de la campagne électorale. Mais n’allons pas jusqu’à faire élire la moitié des députés européens sur la base de listes transnationales en 2024, comme l’a proposé le Président de la République, puisque cela briserait là encore le nécessaire ancrage local des élus de Strasbourg.


Allons plus loin également en matière de transparence des décisions européennes. Jean-Claude Juncker a eu raison de rendre publics les projets de mandats de négociations des accords commerciaux, qui doivent faire l’objet d’un contrôle politique et citoyen à la mesure des enjeux traités : aux Etats membres d’en faire de même une fois que ces mandats sont adoptés et pendant toute la durée des négociations.
Les controverses sur l’autorisation du glyphosate montrent que la transparence doit aussi être renforcée pour tout ce qui relève des décisions prises par les « comités » de représentants nationaux encadrant l’action de la Commission. Ces comités adoptent en effet des normes apparemment techniques, mais en réalité très sensibles : à quand un inventaire public des positions exprimées par les Etats membres lors de chacune de leurs réunions ?
Les séances du Conseil des Ministres adoptant des décisions législatives sont également supposées être publiques, mais il est bien difficile d’accéder à leurs retransmissions – encore un effort !
Aller plus loin dans la démocratisation de l’UE, c’est enfin mieux contrôler ceux qui décident en notre nom. La disparition programmée de la « Troïka », qui réunissait Commission, Banque centrale et FMI au chevet de pays comme la Grèce, va mettre un terme à une confusion des responsabilités et à une opacité très nuisibles du point de vue civique. La mise en place d’un Président à temps plein de l’Eurogroupe et d’une sous-commission dédiée à la zone euro au sein de Parlement européen nous permettrait elle aussi d’y voir plus clair !
Il nous faut également mieux contrôler nos représentants nationaux : la France compte le seul chef d’Etat et de gouvernement qui ne rend aucun compte devant son Parlement des décisions qu’il prend dans le cadre du Conseil européen. Pourquoi ne pas lui permettre de le faire à la faveur de la réforme annoncée de notre Constitution, comme l’a proposé le Rapport Bartolone-Winock ?
Les « Conventions démocratiques » sur l’Europe organisées en 2018 doivent mettre en débat de telles propositions, au même titre que toutes celles visant à relancer la construction européenne et à réformer les politiques de l’UE. Les militants du Mouvement Européen – France se mobiliseront sur tout le territoire pour garantir la dimension populaire et pluraliste de ces Conventions et la prise en compte des recommandations qu’elles émettront. Ils activeront leurs réseaux pour renforcer le caractère européen des Conventions afin qu’elles soient empreintes de l’ouverture nécessaire pour construire l’Europe avec les autres pays de l’UE.
La relance de la construction européenne et sa démocratisation doivent progresser du même pas : c’est ainsi que sera confortée l’adhésion dont l’UE a plus que jamais besoin face aux défis politiques et géopolitiques hors normes qu’elle affronte."

Retrouvez la déclaration en format PDF et partagez-là sur vos réseaux avec le hashtag #CitoyensdEurope.

A SUIVRE...!


Morgane BRAVO, 
*Ancienne stagiaire (Blue Book) de la Commission Européenne, au Secrétariat Général*
Fondatrice du HUB (2006)
UNION EUROPÉENNE, EUROPEAN UNION, UNION EUROPEA.
🇪🇺CANDIDAT PRIX EUROPCOM 2017: 
"THE HUB EUROPEAN UNION"🇫🇷

Présidente et Fondatrice du «Think Tank» Europe-Mexique.
‪    headquarters in Paris, France
President & Founder 
‪HUB « DIGITAL DIPLOMACY» «DIPLOMATIE NUMERIQUE ».
‪Fondatrice  
HUB ‪« DIGITAL DIPLOMACY» : « POLITIQUE & SOCIAL NETWORKING  ».
Fondatrice
HUB « ECOLOGIE &INNOVATION : DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIE SIÈCLE!» 

‪*Twitter :
@MorganeBravo @DiploDigital, @EcologieI, @EuropeMex, @MBDiplo.