2010*50Years of Traineeships at the European Commission*

2010*50Years of Traineeships at the European Commission*
*Creation since 2006. From Paris, France. Fondatrice du "HUB EUROPEAN UNION", Morgane BRAVO* "United in diversity", that's the motto of the EU! *Mieux informer les citoyens UE! « So that Europe, as a global player, is not far from Europeans » * *Ancienne stagiaire (Blue Book) de la Commission Européenne, au Secrétariat Général. Bruxelles. * President & Founder HUB « DIGITAL DIPLOMACY» «DIPLOMATIE NUMERIQUE ». *‪Fondatrice HUB 
‪« DIGITAL DIPLOMACY» : « POLITIQUE & SOCIAL NETWORKING ». *Fondatrice HUB « ECOLOGIE &INNOVATION : DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIE SIÈCLE!»* Présidente et Fondatrice du «Think Tank» Europe-Mexique.

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*

*LES PRINCIPALES INSTITUTIONS DE L'UNION EUROPÉENNE*
Link

Monday, April 23, 2007

* La France choisit un duel droite-gauche *


*** Nicolas Sarkozy, candidat de la droite, a remporté dimanche 22 avril le premier tour de l'élection présidentielle française (31,2 % des voix) devant Ségolène Royal, candidate du Parti socialiste (25,8 %). La presse commente le duel qui les opposera lors du deuxième tour, ainsi que l'émergence du centriste François Bayrou (18,5 %) et le déclin du candidat d'extrême droite Jean-Marie Le Pen (10,8 %).

The Independent (Royaume-Uni)
Le quotidien considère que les résultats sont rassurants car "les partisans des grands partis n'ont pas considéré comme acquis le succès au premier tour, une autosatisfaction qui avait en partie permis au Front national de réaliser un coup lors du dernier scrutin. La France a abordé cette campagne avec le sérieux qu'elle méritait. La participation a été la plus élevée depuis vingt-cinq ans. Comme lors des dernières grandes échéances électorales en Italie et en Allemagne, les électeurs ont parfaitement compris que leur vote comptait, et ils s'en sont servi. Contrairement à ce qu'annonçaient les Cassandres, la démocratie se porte on ne peut mieux. (...) Au bout du compte, les électeurs ont rejeté la solution qui se rapprochait le plus du maintien du statu quo. Après avoir un temps flirté avec l'autorité apaisante du candidat centriste, François Bayrou, ils l'ont remis à sa place, la troisième. (...) Ils [Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy] offrent deux idées très différentes de la France. Mais ils ont en commun une vision moderne de la France et du monde. De tous les aspects rassurants de l'élection d'hier, c'est le plus rassurant de tous."

Libération (France)
"La France a sauvé la gauche", se félicite Laurent Joffrin, directeur de la rédaction du quotidien. "La France a choisi la clarté. Une droite franche affrontera au second tour une gauche qui doit faire le pari du renouveau. Ce duel salutaire est celui de toutes les démocraties modernes. La France a inventé la configuration droite-gauche pendant la Révolution. Fidèle à elle-même, elle a jugé que l'outil pouvait encore servir, dans un monde où la question sociale et celle de la liberté individuelle face aux pouvoirs restent les deux grands marqueurs de la civilisation des droits de l'homme. La vaste mobilisation civique survenue dans une nation qu'on disait désabusée, fatiguée de la classe politique, ajoute encore à l'aveuglante clarté de la volonté populaire. Au-delà du souvenir douloureux de 2002 [Jean-Marie Le Pen avait obtenu 16,8 % des voix au premier tour de la présidentielle], les Français ont voulu que s'ouvrent devant eux deux chemins, nettement dessinés sur la carte de l'Histoire."

Le Temps (Suisse)
"Aucun candidat surprise, aucune péripétie de dernière minute ne sont venus troubler un duel qui repose sur des forces sociales et historiques profondes", constate l'éditorialiste Sylvain Besson. "L'aspect moins positif de ce vote est que la France apparaît profondément divisée. Les scores élevés de Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal, l'élimination de François Bayrou reflètent une faille souterraine entre deux France, qui ne se parlent guère et ne se comprennent plus. (...) L'opposition des projets de société, ostensiblement revendiquée par les vainqueurs, donne l'impression que ces deux France ne vivent plus dans le même monde. Cela promet une bataille épique en vue du second tour. Et quelques difficultés pour le prochain président, ou la prochaine présidente, qui aura la lourde tâche de faire avancer un pays coupé en deux."

Svenska Dagbladet (Suède)
Que le nouveau président soit Nicolas Sarkozy ou Ségolène Royal, la fin de l'ère Chirac représente, selon le quotidien, une chance réelle pour la poursuite du développement de l'UE. "Ce n'est que lorsque la France aura un nouveau président que l'on pourra compter sur une reprise des négociations sur la Constitution européenne. Aussi bien Nicolas Sarkozy que Ségolène Royal étaient dans le camp du 'oui' lors du référendum sur la Constitution [en mai 2005] et leur position n'a pas changé depuis. Nicolas Sarkozy souhaite régler rapidement cette question. Selon lui, une première solution pourrait être de se mettre d'accord sur les points déjà approuvés par l'ensemble des pays de l'UE. Ségolène Royal s'est exprimée en faveur d'un nouveau référendum et est d'avis que quelques petites modifications dans le Traité pourraient faire changer d'avis de nombreux Français. Le premier tour des élections a marqué un tournant pour le pays. La porte est désormais ouverte à une nouvelle collaboration au sein de l'UE."

Polityka Online (Pologne)
Adam Szostkiewicz espère que Nicolas Sarkozy va remporter le second tour des élections présidentielles. "On ne peut qu'envier les Français. Ils avaient le choix : Sarko, Ségo, Bayrou, Le Pen - les options étaient claires, c'est ce qui fait le sel de la démocratie. On peut les envier parce que des candidats de la droite et de la gauche sont arrivés en tête - et pas deux candidats de droite comme cela a été le cas chez nous avec Lech Kaczynski et Donald Tusk. Une situation si claire incite à faire un choix, mobilise les électeurs, ce qui sert la démocratie. (...) Si j'étais français, je voterais pour Nicolas Sarkozy dans l'espoir qu'il réussisse à créer une nouvelle droite post-Chirac et post-de Gaulle qui soit à la hauteur des défis du XXIe siècle en France et dans le monde. Ce serait également important pour la Pologne. Notre droite pourrait prendre exemple sur la droite française et laisser en paix les fantômes du passé."

Courrier International
23/04/2007

1 comment:

USpace said...

Merci!

Hotty Segolene Socialiste Français Royal contre le Meilleur Espoir de France Nicolas Sarkozy dans Présidentiel Run-Off...


la pensée absurde -
Dieu de l'Univers dit
la poussée pour une trois semaine de travail de jour

les gens ne doivent pas avoir à travailler
devrait vous être payé pour rester à la maison


la pensée absurde -
Dieu de l'Univers pense
gagnant votre argent est MAUVAIS

tous prix devraient être gardés
le niveau bas personne doit aller sans les choses


la pensée absurde -
Dieu de l'Univers dit
les gens de promesse la lune

n'importe quoi obtenir le vote
juste les permettent de mange alors du gâteau


la pensée absurde -
Dieu de l'Univers dit
toujours freine des affaires

les empêcher de l'embauche
mais faire semblant ils sont vos amis


la pensée absurde -
Dieu de l'Univers pense
que l'haut chômage est bon

grandir les jeunes soucieux
de poussée de population vers le crime


la pensée absurde -
Dieu de l'Univers dit
nie des gens la vérité

le grand berceau vivant à la tombe
prodigue des avantages ne coûtent pas


la pensée absurde -
Dieu de l'Univers dit
a laissé des immigrants dominent

traiter mieux que citoyens
dire au revoir à la culture Française
.